Heure de priere
TOKYO
Fajr4:58
Zuhr11:55
Asr15:01
Magrib17:27
Isha18:47
Focus : Le Mali se délite !





A cinq mois de la fin du mandat d’IBK, le Mali est au bord de l’effondrement, faute d’un leadership.

Le plus grave est que le président qui clamait haut et fort sa volonté à assurer « l’honneur et le bonheur des Maliens » ne semble guère réaliser la gravité de la situation.

Or, la situation sécuritaire du pays demeure une préoccupation avec son lot de victimes dans les rangs de l’armée et des populations civiles.

Pendant ce temps, l’accord de paix, signé avec tambour et trompette, est dans l’impasse. Ce qui provoque la colère des membres du Conseil de sécurité de l’ONU. Ceux-ci n’excluent pas de faire recourt à des sanctions afin d’obliger les parties à honorer leurs engagements.

Mais, quand des individus ont fait de la crise leur fonds de commerce. Quand ces mêmes individus sont logés dans des hôtels et gracieusement rémunérés. Quand l’Etat, au lieu d’occuper le terrain, cède tout et abandonne les pauvres populations. Aucune sanction, fut-elle onusienne, ne saurait amener la paix et la quiétude dans le pays.

Il faut surtout une vision claire et un engagement ferme des autorités maliennes. Ce qui est attendu depuis plus de 4 ans. Pendant ce temps, le Mali se délite. Hélas !

C H Sylla

Parmi les internautes il y a 3 tarés qui envahissent les réseaux sociaux de leurs hystéries.
Il s’agit de:
* Dah Monzon Diarra, un fou furieux aux idées séparatistes
* COMBATS IDEOLOGIQUES, un psychopathe mécréant anti-Islam qui a souvent des idées de suicide
* et FB, un suppôt d’IBK qui ne rend pas service à IBK par ses courbettes et ses prises de position maladroites.

Il faut identifier ces 3 malheureux pour les soigner.

Le Mali est un pays sous Apartheid tribaliste. Les groupes communautaires qui passent leur vie à travailler péniblement sous un soleil tant ardent, brûlant et épuisant, qui payent régulièrement tous les impôts et taxes à l’Etat malien, qui respectent à la lettre toutes les lois de la République, sont le plus souvent, ceux qui sont persécutés, exploités, discriminés et parfois, même esclavagisés par la mafia politico-administrative du Mali.
Il faut purement et simplement mettre fin à cette farce tant grossière que grotesque, qu’on appelle République du Mali. Trop de temps se sont écoulés dépuis l’indépendance du Mali, trop de sang d’innocents a coulé sur cette terre, trop de gens sont réfoulés par ces guerres de vautours guidés par les hyènes juchées sur la Tour Eiffel.
Il faut que chaque peuple réclame ses droits et sa part du butin.
Ceux qui ne font que ressasser des phrases vides comme Mali un et indivisible, sont dans la plupart des cas, ces mêmes vautours ou fils de vautours, ou parents de vautours, ou amis de vautours, qui profitent des fruits du travail des ethnies productrices exploitées et esclavagisées par le régime d’apartheid du Mali.
Il suffit de regarder dans les bureaux climatisés, dans les rangs de la hiérarchie militaire, policière, douanière, à la Sécurité d’Etat, dans les ministères, les gouvernorats, les grandes sociétés d’Etat et vous allez découvrir ce qu’on vous cache au Mali dépuis des décennies. Seules quelques ethnies nanties sont réprésentées dans ces structrures de consommation abusive du fruit du travail des autres ethnies qui pourtant, sont générallement majoritaires au Mali, mais systématiquement mises à l’écart lors des prises de décisions et des partages de gâteaux
Voilà la réalité sur ce régime d’apartheid au Mali !
Il faut en finir avec ça, en laissant chaque ethnie créer son propre pays, dans lequel la langue de l’ethnie remplacera le français dans l’administration de l’Etat ethnique.
C’est la seule façon d’éviter un génocide au Mali.
Des Maïga et Touré partout dans l’administration et à la tête des grandes sociétés d’Etat, pendant qu’aucun des deux piliers de l’économie productive du Mali ne provient d’une terre de Maïga ni de Touré. L’or blanc et l’or jaune n’ont jamais été produits par les Sonrhaïs ni les Touareg, ni même les Peulhs, et pourtant, ce sont surtout ces trois ethnies qui occupent tous les postes stratégiques au Mali.
L’hypocrisie n’a que trop duré au Mali. Maintenant, c’est l’heure des bilans, de la transparance et de la vérité, tant amère qu’elle soit.
Abas ce Mali sous apartheid tribaliste !
Vive les Etats ethniques en Afrique !
Les ethnies pareusseuses crèveront de faim et de soif, tandis que les ethnies bosseuses créeront un nouvel eldorado admiré par le monde entier. Donald Trump enlèvera ces Etats ethniques de sa fameuse liste des pays de merde.
Chacun pour soi, le travail pour tous !

Il faut essayer de te renouveler.On a déjà lu ce texte de haine imbécile. Ou peut être tu fais parti des ” ethnies paresseuses qui vont crever de faim et de soif “